Les clashs sont devenus la marque de fabrique du coupé décalé. Le dernier en date la réponse cinglante de Serge Beynaud à Debordo qui récemment reprochait aux acteurs du coupé décalé leur manque de solidarité.
Serge Beynaud qui s’est senti indexé n’est pas passé quatre chemins pour répondre à son collègue.
 
«Le coupé décalé ce n’est pas une association , ce n’est pas une ONG pour dire que nous faisons les ensemble. Chacun est libre de faire ce qu’il a envie de faire » a déclaré Serge Beynaud.