Un vieux député loue les services d’une fille de joie avec laquelle il pourra passer deux bonnes nuits à l’hôtel pour une partie de jambe en l’air. Le marché ainsi conclu, les deux tourtereaux filent droit à l’hôtel

Bouaké, le quartier ou le vieux sous-préfet s’est fait avoir par une prostituée. L’affaire fait encore grand bruit dans certains milieux à Bouaké. C’est cette scène de vol d’une importante somme d’argent impliquant un sous-préfet à la retraite et une prostituée, après une partie de jambe en l’air, dans un hôtel situé au quartier Nimbo. De quoi s’agit-il ?

Selon des témoignages concordants, les faits se sont produits du vendredi 9 au dimanche 11 novembre 2018. K.K.F , la soixantaine révolue, ancien haut cadre de l’administration à la retraite depuis 5 ans, décide d’investir dans la filière hévéicole en acquérant plusieurs hectares de latex dans la ville de Sassandra, au sud-ouest du pays.

Ce vendredi 9 novembre 2018, l’ex-Sous-Préfet, revenant de Sassandra, prend le soin de recouvrer la rondelette somme de 7 millions de francs CFA avec le manœuvre de sa plantation. Nos sources avancent que cette importante manne financière, K.K.F s’était engagé à l’investir dans la finition de sa maison de retraite dans la ville de Yamoussoukro. Le malheur de K.K.F surviendra ce vendredi 9 novembre 2018, lorsqu’il décide de faire un passage à Bouaké pour y rencontrer un de ses neveux travaillant dans une agence de téléphonie mobile. “Le vieux”  dépose ses bagages dans un hôtel de Bouaké pour y passer la nuit. Bien avant, il prend soin d’appeler son neveu à qui il demande de le rejoindre pour une virée dans un maquis -bar de la place. Les deux noceurs se retrouvent peu après 21h  dans un mythique bar situé au carrefour Saint Pierre du quartier  Nimbo.

De là, ils se confondent aux amoureux de boissons alcoolisées et férus de la bonne ambiance aux couleurs et aux sons en vogue. L’adrénaline commence à monter et les envies chez le vieil administrateur ne se cachent plus. Il ne manquera pas d’esquisser quelques pas de danse aux sons des décibels orchestré par le Disc-Jockey (DJ) non sans passer d’autres commandes de boisson pour leur table. Une attitude attirant ainsi les regards de quelques filles de joie, des’ prostituées qui aiment bien ce genre de scènes et n’hésitent pas à se joindre à leur table pour espérer bénéficier de quelques largesses. Après plus de deux heures passés dans le bar, K.K.F, toujours en compagnie de son jeune neveu, décide de rentrer en chambre à son hôtel.

Mais avant, il se loue les services d’une fille de joie avec laquelle il pourra passer deux bonnes nuits à l’hôtel pour une partie de jambe en l’air. Le marché ainsi conclu, les deux tourtereaux filent droit à l’hôtel pour la première nuit. La jeune prostituée profite de ce premier contact nocturne pour étudier son nouveau client. Elle finit par découvrir que le vieux a dans sa besace une importante somme d’argent dont elle ignore le montant. Passée cette première nuit, la petite prostituée décide de  mettre en œuvre sa stratégie de vol pour la deuxième. Rappelée par son nouvel amoureux, la jeune fille décide à nouveau de passer la nuit avec son homme. Cette fois, elle propose à boire une décoction dosée de somnifère au vieil administrateur en lui faisant croire à une boisson aphrodisiaque avant une  nouvelle partie de jambe en l’air. Naïf, le vieux passe à l’acte sexuel de la seconde nuit mais ne se réveillera pas de sitôt au petit matin du dimanche 11 novembre 2018. Pris dans un sommeil profond, il ne retrouvera ses esprits qu’à 10 heures ce dimanche. Aussitôt, l’ancien sous-préfet fait l’amère découverte que son sac contenant sa manne a été emporté par sa ”femme de circonstance ”. Aucune trace de la jeune prostituée dans la chambre d’hôtel. Le choc à la suite de ce vol est lourd de conséquence pour K.K.F. Il tombe en syncope, voire dans un coma. Le gérant de  l’hôtel, qui a entendu le dernier cri de désolation de l’infortuné client, accourt près de sa chambre pour y voir clair. Sur place, il fait le triste constat d’un homme étendu dans sa chambre, qui a perdu connaissance.

K.K.F sera aussitôt conduit dans une clinique privée situé au quartier Air France 2.  Une fouille de ses affaires trouvées sur lui a permis au gérant devenu son ” Bon Samaritain ” de pouvoir joindre sa famille. Celle-ci accourt à son chevet. Aux dernières nouvelles, l’homme aurait retrouvé ses esprits et a regagné les siens grâce aux soins appropriés apportés par les agents de santé de ladite clinique. Où la jeune fille a-t-elle pu se tirer avec les 7 millions de F Cfa ? Les personnes dans le bar où elle a été prise n’ont-elles pas une idée de qui elle est ? Une affaire à suivre !