L’hôtel Azalaï a abrité ce jeudi 15 mars la conférence de presse du lancement de la onzième(11) édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo(Femu).
La 11 ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo aura pour thème “Jeunesse Africaine et immigration”. C’est donc devant le parterre d’invités et de journalistes de la presse en ligne , papier , télé, radio, et autres que le commissariat général du femua Asalfo a dévoilé la liste des artistes et les innovations de cette 11 ème édition qui se tiendra du 17 au 22 avril prochain. le FEMUA 11 sera parrainé par Mr Amadou Gon Coulibaly premier ministre de la Côte d’Ivoire. Contrairement aux années précédentes, les concerts géants du FEMUA à Abidjan se feront à L’INJS ( institut national de la jeunesse et du sport ) compte tenu des travaux de la voirie dans le village d’Anono 

Pour respecter sa politique de décentralisation mis en place depuis quelques années, l’apothéose du Femua 11 se fera à Korhogo.

Les artistes invités pour cette édition sont: La France( Soprano et DUB INC), Nigeria (Yémi Alade), Mali (Sidiki Diabaté et M’Bouillé Koité), Congo( Lokua Kanza), Burkina Faso(Bil Aka Kora), Bénin(Zeynab) et Côte d’Ivoire( Dobet Gnaore, Kedjevara DJ, Sidonie La tigresse, Luckson Padaud, Les Leaders et Guy Christ)
Des actions sociales seront également au menu de cette 11 ème édition. Il y aura entre autre l’inauguration de l’Epp Magic System Séguéla, inauguration de la maternité de Loulo, démarrage de la construction du cantine scolaire de l’Epp Magic System de Bangolo et enfin la construction de salle multimédia dans les établissements de Séguéla.
Une lucarne sera également ouverte pour des actions en faveur des enfants appelée Femua Kids. Il aura pour point essentiel les Ateliers ludiques , la lecture et prestation artistique.
 
Comme à l’accoutumée, le carrefour jeunesse sera entièrement consacré aux conférences , aux panels , aux ateliers et aux expositions.
Le volet sportif n’a pas non plus été oublié.
 
En terme d’innovation, nous aurons un atelier consacré uniquement qu’aux nouveaux artistes en quête de perfectionnement et de formation. Ils seront formés par des conférenciers venus d’Europe sur le droit d’auteur et auront également droit à un caoching.
Vive le FEMUA et que la fête commence.