NOUCHI STYLE volume 1, c’est bien de ce bébé que nous parlons.

C’est un nouvel album de 12 titres dans sur lequel elle aborde les différentes thématiques dont nos vécus quotidiens, les faits de notre société et la religion. Sur cet album Nash fait plusieurs collaborations avec des artistes tels que :
Guy-Christ Israël sur le titre “Mon Soutrassair”,
Priss’K sur le titre “Ki a gagné”,
Ariel Sheney sur le titre “Wapanhoun”,
Mulukuku Dj sur le titre “Hommage à Papa Wemba”,
Boni RAS sur le titre “Azigbo”,
Docteur Caarter, Defty,Terely & Nivakine sur le titre “Pour chaque Enfant, d’autres titres en solo que sont : Trap Nouchi, Teguele Foh, Gopiogbrahure, Douleurs d’enfance, Cé Tchô, et Ma Côte d’Ivoire qui sont en harmonies avec le style de Nash qui est le Nouchi.
Elle met le Nouchi avant qu’elle définit comme un langage rassembleur qui a fait son entrée dans le Larousse à travers sa musique qui est le Rap.
Cet album de belle facture est disponible dans les points de ventes habituelles au prix de 3000 fr cfa.

Hors mis ses qualités de rappeuses, « La go cra-cra du DJASSA » est une femme battante et une artiste déterminée pour l’expansion du Rap Ivoire. Elle est à la tête du festival urbain de rap ivoire intitulé « HIP HOP ENJAILLEMENT » qui se tient chaque année dans la commune de Treichville (à Abidjan, Côte d’Ivoire). Nash anime régulièrement des ateliers d’écriture à Abidjan et à Génève. Elle a aussi participé à l’organisation du MASA Hip-Hop lors du grand Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan. Ambassadrice du Nouchi, elle œuvre pour la valorisation du patrimoine culturel ivoirien et défend aussi les droits de la femme.

Soualio BAKAYOKO