Si pendant longtemps Arafat et Ariel Sheney se sont affichés comme de grands amis, Mi novembre Arafat a confirmé ce qui au départ n’était qu’une rumeur.
Pour mettre fin à toutes polémiques Arafat s’était montré formel «ce n’est pas toujours qu’on fait du buzz. C’est une décision que j’ai prise. Ce n’est pas un buzz», avait-il dit. Leurs chemins venaient ainsi de se séparer. Dans plusieurs vidéos publiées sur la page officielle Arafat reprochait à Ariel d’avoir refusé de reconduire le contrat de production qui les liaient. Arafat s’est dit alors trahi par celui qu’il avait fait sorti de l’ombre.
 
Mais même parti officiellement de la yorogang, Ariel n’a cessé de clamer haut et fort son appartenance à la Yorogang qui pour lui restait une famille. Ses messages d’appel au calme et la réconciliation n’ont rien changé à la colère du patron de la yorogang et ce jusqu’à janvier 2018.
Néanmoins à la veille de sa tournée européenne Arafat a posté un message sur sa page pour montrer que cette histoire était désormais derrière lui. « Très content pour toi et je prie Dieu de te donner ce qu’il te doit pour le bien fait que tu m’apportes depuis un moment. Bonne chance dans ta tournée fils».
Toujours fidèle à sa logique d’apaisement Ariel Sheney n’a cessé de dire à qui voulait l’entendre que ses querelles avec Arafat étaient juste des disputes de familles qui allaient finir par se régler.
En spectacle hier à koumassi Ariel s’est adressé aux spectateurs présents qui ne cessaient de scander le nom d’Arafat en ces termes à ses fans « Personne n’est parfait c’est pourquoi je veux que vous compreniez une seule chose , DJ Arafat c’est mon vieux môgô (mon aîné)». Abordant toujours dans le même sens de l’apaisement il dira « Évitez les comparaisons car on ne compare pas un père et son fils ».
A la fin de son discours, il leur a fait cette promesse «Le moment va venir où on va remettre cette joie que vous avez tant aimé chez nous. Chaque chose a son temps »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here